MFR de la Haute-Marne et des Vosges
Avec l’alternance, mon avenir a du sens !

Actus

Portes Ouvertes MFR 52/88
Des écoles qui changent de l'école !

es

Portes ouvertes MFR Bulgnéville
Portes ouvertes

10 de conduite à la MFR de Bulgnéville
Apprendre à conduire un tracteur pour prévenir les risques d’accidents

L’opération de prévention « 10 de Conduite Rurale » s’est déroulée la semaine dernière à la MFR de Bulgnéville. L’objectif est de sensibiliser les jeunes de l’enseignement agricole aux bons réflexes d'utilisation des engins agricoles et à la prévention. Au total, ce sont plus de 80 jeunes, venus de trois établissements différents, qui ont été formés dans les Vosges.

Découvrir, analyser et mieux maîtriser les dangers de la conduite des engins agricoles : tels sont les maîtres mot de « 10 de Conduite Rurale ». A l’initiative de Groupama et de la Police Nationale, cette opération de prévention sensibilise les jeunes de l’enseignement agricole aux bons gestes à avoir dans le maniement d’un tracteur.

« La piste pédagogique « 10 de Conduite Rurale » a vu le jour en 1972. Aujourd’hui, on dénombre 30 fois moins d’accidents de tracteurs qu’il y a 40 ans. Avec plus de 500 000 jeunes formés depuis l’origine, la contribution de « 10 de Conduite Rurale » est indéniable et significative dans la diminution de cette accidentologie. », déclare Thierry HOBER, CRS responsable de la Piste 10 de Conduite Rurale.

 
Une formation en deux temps

Chaque semaine, un établissement de l’enseignement agricole de France accueille « 10 de Conduite Rurale ». Cette année, c’est au tour de la MFR de Bulgnéville d’organiser cet événement pour le département des Vosges. Durant toute la semaine dernière, la Maison Familiale a accueilli plus de 80 jeunes de 14 à 18 ans, venus du lycée agricole de Mirecourt, de la MFR-CFR de Gugnécourt et bien entendu de la MFR de Bulgnéville.

Ainsi, les membres de Compagnie Républicaine de Sécurité en charge de la piste « 10 de Conduite Rurale » ont pris leurs quartiers à la MFR de Bulgnéville, amenant avec eux deux tracteurs mis à disposition par la société Claas, partenaire de l’opération (le carburant et le lubrifiant étant fournis par Total).

« La formation se déroule sur une journée. Le matin, les jeunes bénéficient d’une formation théorique en salle : règlementation relative à la circulation des véhicules et matériels agricoles, code de la route, risque liés à la vitesse ou à l’alcool, etc. L’après-midi est, quant à elle, dédiée aux exercices pratiques. », explique Damien JACQUES, formateur à la MFR de Bulgnéville.
 
Sur un parking attenant à l’établissement de formation, prêté par la Commune de Bulgnéville pour l’occasion, les jeunes conduisent deux tracteurs différents : l’un attelé d’une presse mise à disposition par la société Pagot-Caput, et l’autre équipé d’un bras articulé.
Au volant, les jeunes appliquent les consignes de sécurité, s’exercent à la maniabilité de l’engin, déplacent des bottes de paille rondes (prêtées par le GAEC St Pierre) en toute sécurité ou encore effectuer des manœuvres complexes.
Pas si simple de conduire un tracteur

Pour les jeunes, l’opération « 10 de Conduite Rurale » est un véritable atout. En effet, chacun d’entre eux est ou sera amené, à un moment ou à un autre, à manier des engins agricoles, que ce soit sur leur lieu de stage ou dans leur vie professionnelle future.
Charli par exemple, conduit régulièrement un tracteur sur l’exploitation de son maître de stage. Alors que pour Théo, c’est une grande première : « Je n’avais jamais conduit de tracteur... Et bien ce n’est pas si simple ! »

Même si quelques erreurs persistent parfois, les jeunes ont globalement bien assimilé les consignes de sécurité. « Il est important de vérifier qu’il n’y a personne autour du tracteur, avant de commencer à manœuvrer. », précise Sacha. « Et ne pas oublier de mettre en route le gyrophare ! », ajoute Lucie.

Il faut dire que l’équipe pédagogique de la MFR de Bulgnéville est particulièrement attentive aux bonnes pratiques en ce qui concerne le maniement des engins agricoles. « Nous faisons passer à nos élèves de Terminale en Bac Professionnel Conduite et Gestion de l’Entreprise Agricole leur Certificat d'Aptitude à la Conduite En Sécurité (CACES) Catégorie 9 - Chariot élévateur/Manitou. Pour ce faire, la MFR prend en charge son organisation, ainsi que son coût. C’est une compétence en plus pour nos jeunes, qui doivent manier leur matériel en toute sécurité. », indique Laurent GOEDERT, formateur à la MFR de Bulgnéville.

Se former, un gage de sécurité

Les accidents liés aux engins et machines agricoles sont en effet le premier risque professionnel auxquels sont exposés les agriculteurs. Rappeler les règles fondamentales de sécurité est donc essentiel pour ces jeunes de Maison Familiale et Rurale.
« Sur le territoire national, les accidents professionnels impliquant un engin agricole causent environ 50 décès par an, déclare Laurence JOLY, directrice de la MFR de Bulgnéville. Dans l’enseignement agricole, en 2017/2018, 5 accidents mortels de jeunes se sont produits au cours de stages. Notre rôle éducatif est de faire prendre conscience de ce qui est dangereux, de faire réfléchir à la façon de travailler sans s’exposer afin de permettre aux jeunes de prendre en charge leur sécurité. En tant que chef d’établissement, je suis responsable de la santé et de la sécurité de nos élèves : les familles nous confient leurs enfants, c’est-à-dire leur bien le plus précieux. La prévention et la sécurité en stage sont donc un enjeu trop important pour que rien ne soit laissé au hasard. »
« Se former est un gage de sécurité ! », ajoute Suzanne JOLIVALT, Présidente de la MFR de Bulgnéville. L’opération a également été saluée par les responsables politiques du secteur, comme Christian FRANQUEVILLE, maire de Bulgnéville ; ou Luc GERECKE, Vice-président du Conseil Départemental des Vosges ; venus prendre part à la manifestation.
A l’issue des différents ateliers, les jeunes se sont vus attribuer une note, compilant la partie théorique et la partie pratique. Un classement général permet aux participants d’être sélectionnés pour un championnat national. Alors, qui décrochera le titre de « Champion de France » ?
Émilie MICHEL, Fédération MFR des Territoires Haut-Marnais et Vosgiens

10 de Conduite Rurale en chiffres
- Une opération de prévention créée en 1972 par Groupama avec la Police Nationale, Claas et Total
- 2 000 à 3 000 jeunes formés par an
- plus de 500 000 jeunes formés depuis l’origine
- plus de 50 établissements scolaires sont visités chaque année, avec une piste mise gracieusement à leur disposition
- un Championnat de France récompense les meilleurs élèves de l’année, chaque automne depuis 30 ans
- aujourd’hui, on compte 30 fois moins d’accidents de tracteurs qu’il y a 40 ans

Les jeunes de la MFR de Hadol mobilisés pour le Téléthon !
Le village Téléthon de la commune de Hadol s’est tenu vendredi 07 décembre dernier.

Réunies au stade et place des Bruyères, de nombreuses associations étaient présentes, comme l’amicale des sapeurs-pompiers, la Vôge VTT, les Copains Baladeurs, le club de l’amitié, la BMH, les All Dances, l’équipe Zig Anim, l’association handisport d’Épinal, Authentic Ânes et Au sentier des anges.

Partenaire de la première heure, la Maison Familiale et Rurale de Hadol était fortement mobilisée, avec la participation de 26 jeunes et de leurs formateurs.

« L’ensemble de nos élèves de la classe de 3ème prépare cet événement depuis plus d’un mois et demi, explique Stéphanie MORET, formatrice à la MFR. Cette action s’inscrit dans les Enseignements Pratiques Interdisciplinaires, qui comptent pour l’obtention du Diplôme National du Brevet. »

Des jeunes motivés à la tête des opérations

Ainsi, les jeunes ont travaillé sur plusieurs cessions de travail, pour une durée de 36 heures au total.
« Ils ont préparé les activités de A à Z : conception, fabrication, mise en place, etc. L’objectif était de mener une action de solidarité au profit du Téléthon, tout en permettant à nos jeunes d’acquérir de nouvelles compétences. Par exemple, ils ont eu des cours de cuisine, pendant lesquels ils ont élaboré les pâtés Lorrains que l’on vend ce soir. Autre exemple : pendant les cours d’informatique, ils ont créé toute la signalétique des stands sur un logiciel de traitement de texte. », ajoute Gaëlle PETIT formatrice à la MFR.
Enfin, les plus manuels ont pu manier des outils lors du montage du chapiteau, le vendredi matin, en renfort des ouvriers municipaux mobilisés pour l’occasion. « Nous avons de bons jeunes, motivés, qui n’ont pas hésité à travailler dehors dans le froid et la pluie, pour faire en sorte que ce projet se réalise. », déclare Julien LECUIROT, directeur de la MFR de Hadol.
Le jour J, de 16h00 à 19h30, les jeunes ont vaillamment tenu leurs stands respectifs. Malgré les intempéries, la bonne humeur était de mise ! Chamboule-tout, jeux de quilles, lancé d’anneaux, jeux des différences, tangram, pêche à la ligne, vente de porte-clés en cuir et de décorations de Noël en pâte à sel et atelier de fabrication de bracelets ont rythmé cette soirée de solidarité.
Les jeunes proposaient également une petite restauration sur place, avec vente de vin chaud, de gaufres et de pâtes lorrains « maisons ».

Un beau moment de partage et de convivialité, qui a permis de récolter des fonds dont l’intégralité sera reversée à l’Association Française contre les Myopathies.
Emilie MICHEL, Fédération MFR des Territoires Haut-Marnais et Vosgiens


Les jeunes de la MFR de Bulgnéville jouent les Pères Noël !
Donner une dimension humaine aux fêtes de fin d’année : tel était l’objectif des élèves de la Maison Familiale et Rurale de Bulgnéville.



« Depuis quelques semaines, nos classes de 1ère et 2ème année en CAPa Services A la Personne et Vente en Espace Rural ont mis en place une collecte de jouets et de peluches, au profit de la Croix-Rouge. Cette démarche était à leur initiative, nous sommes très fiers d’eux! », déclare Emeline MERCIER, formatrice à la MFR.

Découvrir le « Pouvoir de l’Humanité »

Hier après-midi, ils ont remis les dons collectés à Daniel VILLEMINOT, responsable de l’antenne de Vittel-Contrexéville.
L’occasion pour les jeunes de découvrir plus en détails les actions de la Croix-Rouge.
« Fondée par Henri DUNANT en 1853, la Croix-Rouge est présente dans 188 pays à travers le monde. Reconnue d’utilité publique depuis 1945, elle agit selon les sept principes fondamentaux du mouvement : humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité, universalité. », explique Daniel VILLEMINOT.

Les bénévoles viennent en aide aux plus démunis, via différentes actions, allant de l’aide alimentaire à l’organisation de séjours, en passant par la distribution de colis de Noël. « Nous avons aussi des vesti-boutiques, qui permettent à tous les publics, sans distinction de ressources, d’acquérir vêtements, linge de maison, chaussures, et accessoires en contrepartie d’une participation financière symbolique. Elles sont également un lieu d’écoute et de conseil pour les personnes en difficulté. », poursuit le responsable.
La Croix-Rouge réalise également des actions d’urgence et de secourisme, avec la tenue de postes de secours lors de manifestations sportives, culturelles ou populaires. Les bénévoles proposent également des initiations aux gestes de premiers secours, à la réduction des risques, à l’utilisation du défibrillateur cardiaque, ainsi que des formations Prévention et Secours Civiques de niveau 1.
A l’issue de cette rencontre riche en échanges, les jeunes ont été invités à « donner une dimension humaine à vos temps libres : devenez bénévoles ! C’est possible à partir de 16 ans! ». Un appel entendu par les jeunes, déjà impliqués dans des actions de solidarité dans le cadre de la scolarité à la MFR.

Emilie MICHEL, Fédération MFR des Territoires Haut-Marnais et Vosgiens

PORTES OUVERTES MFR VOSGES / HAUTE-MARNE
Visites d'établissements, renseignements et inscriptions

Le 02 mars 2019 de 10 h à 17 h, sauf MFR Buxières
Le 22 mars 2019 en soirée, sauf MFR Buxières et MFR St Dié
Le 23 mars 2019 de 10 h à 17 h, MFR 88 et 52
Le 17 avril 2019, MFR Ramonchamp
Le 25 mai 2019 de 10 h à 17 h, sauf Buxières
Le 15 juin 2019, MFR Buxières
Semaine de l'alternance du 1er au 05 juillet 2019